La séquence électorale qui vient de s’achever a ouvert une période de profond renouvellement du paysage politique national. Nous sommes entré.es dans une ère de recomposition profonde et de bouleversement de nos manières de voir et d’agir. Strasbourg n’échappera pas à ce mouvement. On ne fera pas du neuf avec du vieux.

Au-delà des émotions d’une campagne présidentielle et de la nécessité de faire barrage à l’extrême-droite, les Strasbourgeois.es ont exprimé à travers les scores de Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon l’envie d’une gauche sincère, inventive, fidèle à ses valeurs et résolument écologiste. De nombreux.ses Strasbourgeois.es, qui ont voté pour Emmanuel Macron par peur d’un second tour entre les candidats de la droite et de l’extrême-droite, partagent cette envie.

Nous devons entendre leur message, au carrefour des gauches strasbourgeoises qui ont contribué à la large désignation de Benoît Hamon lors des primaires citoyennes.

Nous souhaitons aujourd’hui fonder pour Strasbourg l’alliance tant attendue, tant repoussée par les appareils, entre le social, la citoyenneté et l’écologie.

Cette alliance, nous nous efforçons de la faire vivre au quotidien dans notre action au coeur de la majorité municipale de Roland Ries, dans le respect des engagements pris auprès des Strasbourgeois.es en 2014. Nous voulons la valoriser plus qu’elle ne l’est aujourd’hui, et, au-delà des partis, permettre aux citoyen.nes et à la diversité de tou.tes les militant.e.s du quotidien d’y prendre une part active, dans la réflexion collective comme dans le débat d’idées.

Nous appelons aujourd’hui à construire des ponts plutôt que des murs. Nous créons aujourd’hui un groupe transpartisan, ouvert à toutes les contributions, et nous démontrerons qu’un nouveau lien peut être établi entre notre action municipale et les Strasbourgeois.es qui font notre ville au quotidien. Un lien aussi avec les mouvements sociaux, les associations, les intellectuel.les, les actrices et acteurs économiques, celles et ceux du monde de la culture et de la santé et tou.tes les citoyen.nes qui dans la diversité de leurs engagements sont capables de proposer de nouvelles idées pour nourrir notre action municipale.

Nous souhaitons être jugé.es sur notre capacité à réaliser des projets, à porter des débats dans la ville, à incarner une gauche municipale vivante et inventive. Les politiques qui changent la vie se font au moins autant sur le terrain que dans les institutions, ainsi notre groupe sera résolument ouvert sur la ville, sur notre destin européen et sur le monde.

Le temps est venu de mieux associer à notre action tous les Strasbourgeois.es qui aspirent à une gauche sincère, inventive, fidèle à ses valeurs et résolument écologiste, pour cultiver ensemble notre jardin partagé.

Vendredi 23 juin 2017
Mina Bezzari, Alexandre Feltz, Jean-Baptiste Gernet,
Paul Meyer, Edith Peirotes, Ada Reichhart, Eric Schultz