Depuis plusieurs semaines, l’avenir des Bains Municipaux, est sur le devant de la scène et suscite à nouveau des réactions passionnées chez de nombreux-ses strasbourgeois-es, signe de leur attachement viscéral à cet élément majeur de notre patrimoine municipal. 

Les écologistes considèrent les Bains Municipaux comme faisant partie de ces biens communs inaliénables qui, par leur histoire comme par leur fonction sociale, appartiennent à  toutes et à tous et qu’il est essentiel de les préserver pour les générations futures.

Alors que le conseil municipal s’apprête à débattre de l’avenir des Bains Municipaux, Europe Ecologie Les Verts Strasbourg appelle la majorité à se ressaisir et à garantir dans les semaines qui viennent la tenue d’un débat ouvert et transparent auquel seront associés les citoyens et les citoyennes qui le souhaitent, de manière à sortir de l’impasse dans laquelle nous sommes depuis 5 ans et à engager enfin les travaux qui s’imposent.

Il faut inscrire ce projet dans une véritable démocratie participative, celle-là même dont la majorité municipale cherche à faire sa marque de fabrique depuis 6 ans. Pour autant, le débat démocratique ne se décrète pas, pas plus qu’il ne se fait tout seul : la collectivité doit donc l’accompagner loyalement et l’alimenter par l’accès à l’information, la plus totale transparence, la communication et une volonté sincère de co-construction avec l’ensemble de la cité.

Or pour l’instant ces éléments ne semblent pas réunis.

Nous appelons donc les élu-e-s de droite comme de gauche à faire confiance à l’intelligence des citoyens et à leur permettre de participer activement à la prise de décision sur l’avenir des Bains Municipaux.

Personne ne doit confisquer un débat public qui seul permettra de définir sereinement le futur de ce lieu qui appartient d’abord aux strasbourgeois et strasbourgeoises.

En effet, quel périmètre, quelles activités, quelles missions de service public, quel financement, quel mode de gestion feront les Bains municipaux de demain ?

Autant de questions qu’il est important de travailler dès à présent avec les citoyen-nes, les associations, les collectifs pour permettre un débat serein et apaisé.

Les écologistes appellent également à ne laisser en aucun cas le secteur privé lucratif exploiter à loisir cet équipement, ce qui ferait perdre aux Bains Municipaux leur accessibilité au plus grand nombre, la mise à disposition de ce patrimoine pour toutes et tous et encouragerait la spéculation immobilière dans le quartier avoisinant au risque de bouleverser la sociologie de la Krutenau, un des derniers quartiers garantissant la mixité sociale à proximité du centre de Strasbourg.

Enfin nous appelons chacune et chacun à faire preuve d’audace, et surtout d’imagination.

Les organismes de l’économie sociale et solidaire trouveront certainement leur place dans un projet collectif. Les espaces inoccupés pourraient ainsi être utilisés par le secteur associatif, en lien avec le quartier, ou le sport thérapeutique, dans la suite logique du sport par ordonnance.

A nos plumes !

Que les élu-e-s travaillent et que les citoyens et citoyennes se mobilisent pour faire de ce lieu unique un espace ouvert et accueillant, accessible à toutes et tous sans discriminations et résolument tourné vers l’avenir comme il l’était déjà en 1908.

 

 

Le groupe Local de Europe Ecologie les Verts Strasbourg