Ce vendredi à minuit s’achève la campagne officielle des élections législatives.

C’est l’occasion de nous adresser une dernière fois à vous avant le vote du 10 juin.

Cette campagne aura été brève mais intense.

En la commençant à la Meinau le 10 mai dernier et en la clôturant ce soir au Neuhof, nous avons voulu incarner le projet d’une écologie sociale et populaire, accessible à tou-te-s et soucieuse dans ses propositions de s’adresser aux plus fragiles d’entre nous…

En la plaçant sous la bienveillance de Sandrine Bélier (députée européen), Antoine Waechter (président du MEI) et Jacques Fernique (secrétaire régional d’EELV) et avec le soutien de Dany Cohn Bendit, Eva Joly, José Bové et des eurodéputés Europe écologie, nous avons aussi voulu placer cette campagne sous le signe de l’Europe et du rassemblement des écologistes.

Cette campagne nous l’avons menée avec enthousiasme et optimisme sur l’ensemble des quartiers de la Seconde Circonscription du Bas-Rhin. De la Krutenau à Illkirch, du Port-du-Rhin à la Meinau, de la Musau au Stockfeld…

A quelques heures du scrutin, nous avons le sentiment que les écologistes ont su trouver leur place dans le débat public. Ils ont réussi à porter sur le devant de la scène des questions de fond, ils ont su apporter des solutions innovantes qui ont suscité l’intérêt et l’adhésion de nos concitoyens.

Emploi, pouvoir d’achat, vivre ensemble, environnement, qualité de vie, éducation, égalité des droits… Durant plusieurs semaines, nous avons porté inlassablement et avec passion, les valeurs qui sont celles de l’écologie politique. Dans les quartiers, auprès des salariés, des habitants ou des associations…

Nous avons été présents dans les rues, dans les cafés, aux arrêts de tram, sur les marchés, dans les différents parcs et jardins de la circonscription. Partout, les rencontres que nous avons pu faire nous ont renforcé dans notre conviction qu’il y a urgence à agir aujourd’hui pour construire demain.

Cette femme qui attend de voir rétabli son droit à la retraite, cet ouvrier croisé hier à 5 heures du matin à Stracel et heureux de nous retrouver le lendemain sur le marché reuss, ces jeunes qui n’en peuvent plus d’être laissés sur le bas côté et qui attendent, ces femmes qui aimeraient offrir un autre monde à leurs enfants, ces étrangers qui aimeraient tant pouvoir voter eux aussi… Autant d’encouragements en vérité à continuer cette belle campagne et comme une vraie envie d’écologie et d’autres possibles et d’autres lendemains…

Alors oui, on continue, et surtout on ne lâche rien !

Avec des professionnels du secteur et des représentants des locataires, nous avons abordé la question de la transition énergétique dans le secteur du bâtiment et des changements structurels qu’il nous faudra mettre en oeuvre dans les prochains mois si nous voulons agir sur le réchauffement climatique, créer de l’emploi et baisser la facture énergétique des ménages.

Avec les salariés de Stracel et de General Motors, à la porte même des usines, et avec leurs représentants syndicaux, nous avons défendu les propositions des écologistes en faveur de la conversion écologique de l’industrie. La transformation énergétique commence par l’industrie, seule à même de garantir un emploi durable et non délocalisable dans des secteurs aujourd’hui menacés.

Dans cette campagne, nous avons été les seuls à défendre avec conviction l’idée qu’au XXIe siècle, les salariés de l’industrie seront les acteurs incontournables de la transformation écologique comme ils ont été ceux de la transformation sociale au XXe siècle.

Au delà des postures partisanes, nous avons été les seuls à oser porter un projet et à oser aller au fond des choses.

Nous savons que nous avons été entendus.

Il nous reste maintenant à transformer l’essai.

En votant Eric Schultz et Derya Topal dès le 10 juin, les électeurs et les électrices de la Seconde Circonscription du Bas-Rhin contribueront à réussir le changement. C’est certain.

Mais surtout, en glissant un bulletin écologiste dans l’urne dimanche prochain, ils contribueront à donner du contenu au changement et du sens à l’alternance.

Alors sans hésitation aucune, le 10 juin, votez et faites voter pour les candidats Europe Ecologie – Les Verts de la Seconde circonscription du Bas-Rhin : Eric Schultz et Derya Topal.

On ne fera pas d’écologie sans les écologistes,

Merci à tou-te-s pour votre confiance.

Eric Schultz et Derya Topal

Le 8 juin 2012