Monsieur le Maire
Mesdames, Messieurs,
Chères concitoyennes et chers concitoyens,

Nous sommes réunis ce soir pour remercier les 536 assesseur-es volontaires qui ont bénévolement assuré la bonne tenue des bureaux de vote de la ville de Strasbourg lors des élections départementales du mois de mars dernier.

Si le rendez-vous est habituel pour certains, je voudrais, si vous m’y autorisez, Monsieur le Maire, prendre quelques instants pour souligner le caractère un peu exceptionnel de la mobilisation citoyenne à laquelle chacun ici a pris part.

En effet, sur le plan électoral, l’année 2015 n’a pas été une année ordinaire, loin s’en faut… :

  • Changement d’institution (nous sommes passés du Conseil général au Conseil départemental),

  • Changement du mode d’élection (nous avons voté pour la première fois pour une élection binominale),

  • Modification du découpage électoral (nous sommes passés à Strasbourg de 10 cantons à 6 et si nous avons conservé le même nombre de bureaux de vote, je n’oublie pas que 134 bureaux sur 143 ont dû être renumérotés et que 93% du corps électoral strasbourgeois a été concerné par des changements d’ordre divers…)…

  • Et Last but not least, je n’oublie pas non plus le nombre important de cartes électorales qui nous ont été retournées (32149 précisément) et que vous avez été amenés à gérer dans vos bureaux de vote…

Plutôt impressionnant non ?

Eh bien malgré ce petit air de pré-apocalypse électorale, vous avez été nombreuses et nombreux à répondre à l’appel lancé par la Ville de Strasbourg et à nous aider à franchir sans trop de difficultés ce cap immense qui se dressait devant nous… Le big bang tant redouté n’a pas eu lieu…

Avant d’aller plus loin, je voudrais ici aussi attirer votre attention sur le travail colossal fourni par les agents de la Ville de Strasbourg sous la houlette experte de Madame Hissler-Lamm.

En effet, mais vous le saviez déjà, nos agents se sont dépensés sans compter, parfois au-delà du raisonnable et si nous pouvons les remercier pour le travail accompli, je tiens à vous dire, Madame Monsieur, que votre concours leur a été précieux et que de vous voir nombreux à vous mobiliser pour une « petite » élection leur aura mis un peu de baume au cœur…

Je l’ai dit en introduction, vous avez été 536 assesseur-es bénévoles à vous mobiliser les 22 et 29 mars dernier. Soit 400 personnes de plus qu’aux élections cantonales de mars 2011 (ou qu’aux dernières élections européennes), 300 personnes de plus qu’aux dernières municipales (ou qu’aux dernières élections présidentielles)…

Parce qu’il s’agit d’un engagement personnel et d’un acte citoyen fort, je tiens tout particulièrement à saluer votre implication et à vous dire à quel point elle est essentielle pour la vie de notre commune comme pour nos institutions.

En cette période un peu particulière qui s’est ouverte après les 7 et 11 janvier, période dans laquelle nombre de nos concitoyens doutent de la politique et s’éloignent parfois du vote, quand ils n’y renoncent pas purement et simplement, chacun de nous doit être conscient de l’importance que revêtent les scrutins électoraux dans une démocratie et du droit fondamental garanti à chacun par le vote : le droit de choisir ses représentants en toute liberté à échéances régulières, de les renouveler ou d’en changer en conscience et pacifiquement…

Les élections sont aussi une composante importante de notre vivre ensemble…

Cette année, pour la première fois, la Ville de Strasbourg a fait le choix de lancer un appel large au bénévolat et à la mobilisation citoyenne.

En lançant cet appel, nous avons voulu redonner du sens à ce que nous appelons une citoyenneté active, une citoyenneté qui ait du sens et qui appartient à toutes et tous sans distinction, sans distinction d’âge, de lieu de résidence ou d’opinion, jusque dans l’accomplissement de ce geste si simple, si banal, qu’est devenu après tout le fait de glisser une petite enveloppe dans une urne.

Dans la tradition républicaine issue de la Révolution Française, le vote appartient à toutes et à tous dans son expression, mais aussi dans la liberté de son organisation et dans la garantie du bon déroulement des opérations électorales.

En invitant de nombreux strasbourgeois à participer aux opérations électorales, et notamment 2000 jeunes majeurs qui viennent d’accéder à la citoyenneté, nous avons voulu redonner du sens à cet engagement et quelque part « rendre » aux citoyennes et citoyens que vous êtes ce qui vous appartient.

Nous sommes conscients que nous ne sommes qu’au début d’un processus long, mais votre présence ici ce soir nous encourage à l’approfondir. Dès le mois de décembre, à l’occasion des élections régionales des 6 et 13 décembre, les électeurs strasbourgeois seront à nouveau appelés aux urnes.

Nous nous tournerons donc à nouveau vers vous, ainsi que vers de nouveaux assesseur-es bénévoles que nous serons amenés à solliciter pour assurer le bon déroulement du scrutin.

Sachez que votre expérience nous sera précieuse.

Vous êtes désormais devenus à votre manière les ambassadeurs de cette démarche que nous souhaitons porter dans la Ville. Aussi, n’hésitez pas dès aujourd’hui à en parler ou à nous faire part de vos remarques pour améliorer ce qui peut l’être et convaincre de nouveaux volontaires de vous rejoindre dans cette belle entreprise citoyenne.

Je pense que vous avez bien compris le message, aussi je m’arrête là pour ce soir et reste, avec les agents du service élection de la Ville de Strasbourg et mes collègues élus, à votre écoute et à votre disposition afin que nous puissions travailler ensemble pour les scrutins à venir…

Avant de laisser place à la convivialité je vous remercie encore une fois d’avoir participé activement au bon fonctionnement de nos institutions

Avec votre soutien, je ne doute pas que nous parviendrons à rendre son lustre à une citoyenneté moderne plus active et à faire en sorte que les jours de vote redeviennent des jours de fête, de rencontre et de partage…

En un mot comme en mille, au nom de toutes celles et de tous ceux qui sont attachés au vivre ensemble, à la démocratie et au suffrage universel, Merci !