L’écologie comme réponse à la crise

La crise que nous traversons ne peut se contenter de solutions anciennes, même recyclées. L’écologie politique est aujourd’hui la seule solution pertinente parce qu’elle est la seule à inviter à transformer notre mode de développement et à repenser notre modèle de société à tous les niveaux avec des outils originaux et innovants.

C’est de la complémentarité entre l’action citoyenne et politique que naitra le changement pour lequel nous œuvrons : l’enjeu, c’est la transition écologique et sociale à Strasbourg.

L’autonomie, un outil pour affirmer l’influence de l’écologie dans notre ville

Nous nous inscrivons dans la même logique qu’en 2008 : affirmer le rôle de l’écologie dans notre ville. Pourtant, le contexte est différent : nous partageons en partie le bilan de la majorité municipale. Nous assumons cet engagement pris devant les électeurs en 2008, même si des clivages de fond persistent, revendiqués aussi bien par les militant-e-s que par les élu-e-s. Nous proposons notamment de prendre du recul par rapport à la stratégie de compétitivité à tout crin entre les villes, entre les quartiers. Ces 5 années ont clairement démontré la capacité des écologistes à assumer leurs responsabilités et à porter des politiques publiques.

Renoncer à porter un projet écologiste en 2014 serait nier les spécificités du projet de société que nous portons. À l’inverse, affirmer notre autonomie permettra de porter au plus haut un projet écologiste créatif et novateur afin de répondre aux attentes légitimes des Strasbourgeois-e-s.

Une liste ouverte pour une ville diverse

Comme en 2008, nous construirons une liste d’ouverture pour démontrer l’enracinement de l’écologie dans tous les pans de la société, apte à refléter la vie et la diversité de notre ville. C’est pourquoi nous la voulons largement ouverte sur la société civile et toutes ses composantes

Une méthode d’élaboration collective et innovante

Notre orientation stratégique adoptée, l’élaboration de notre projet pour Strasbourg commence.

Inscrite dans son agglomération, Strasbourg doit mettre en oeuvre une transition écologique et sociale ambitieuse afin de répondre efficacement aux crises majeures.

Nous souhaitons faire appel à l’intelligence collective et mettre en place une fabrique citoyenne pour entendre les demandes des habitant-e-s et pour mobiliser les savoir-faire à l’œuvre dans notre cité. En créant des lieux de débats ouverts à travers la ville pour recueillir les contributions et propositions des habitant-e-s.

Proposer une méthode participative pour constituer notre programme est un acte politique, un prélude à l’instauration d’une organisation différente pour la démocratie de notre ville.

 Motion d’orientation adoptée à Strasbourg en Assemblée générale le 14 mars 2013