A Strasbourg, depuis une semaine des associations, des organisations sont mobilisées pour exprimer leur soutien à la formidable mobilisation citoyenne en Turquie. Un appel a été lancé pour que d’autres associations,  organisations syndicales et politiques s’associent aux différentes actions tout au long de la semaine. C’est ainsi que nous donnons rendez-vous pour une :

 Manifestation à Strasbourg

Samedi 8 juin 2013

Place de la République

à 13 heures

Pour partager et soutenir les revendications suivantes de l’initiative TaksimDayanisma (solidarité Taksim)

-         Le Gezi Park doit rester un parc. Nous voulons une déclaration officielle qui annonce l’arrêt du projet de construction de la caserne et l’arrêt de la destruction du centre culturel Atatürk

-         La destitution des préfets et des gouverneurs, à commencer par ceux de Istanbul, Hatay Ankara qui ont l’entière responsabilité d’avoir voulu empêcher l’expression d’un droit fondamental, celui de manifester  et de résister. Ce sont eux qui ont émis les ordres de répressions violentes, ceux qui ont donné et ont appliqué les ordres,  qui ont la responsabilité des milliers de blessés et ont causé la mort de Abdullah Cömert et de Mehmet Ayvalitas.

-         L’interdiction de l’utilisation de gaz lacrymogène et de matériel similaire

-         La libération immédiate de tous ceux et celles qui aux quatre coins du pays sont en garde à vue pour avoir manifester et résister et l’arrêt de toute poursuite à leur encontre.

-         La liberté de manifester sur toutes les places notamment Taksim et Kizilay pour le 1er mai, la levée des interdictions de tenir des meetings et des concerts sur les places publiques

D’autre part, nous souhaitons rendre public aux autorités détentrices du pouvoir que la résistance citoyenne est à mettre en lien avec les points suivants :

-         La construction du troisième pont et d’une centrale hydro électrique ;

-         La destruction des valeurs écologiques et le rejet des projets de lois visant la destruction de la biodiversité et de la nature ;

-         Le choix d’une position pacifiste face aux politiques guerrière de notre pays ;

-         La sensibilité de nos concitoyens alévis ;

-         La défense des victimes des projets urbanistiques ;

-         La voix des femmes contre le pouvoir conservateur masculin qui veut contrôler le corps des femmes ;

-         Les droits bafoués des travailleurs notamment ceux de Turkish Airlines ;

-         Les discriminations liées à l’orientation sexuelle et au genre ;

-         La suppression de l’ensemble des obstacles à l’accès à l’éducation et à la santé.

Les premiers signataires :

DIDF (Fédération démocratique des associations de travailleurs et de la jeunesse)- ADHK (confédération européenne des mouvements démocratiques – Association culturelle de Mésopotamie – Association culturelle des Alévis de Strasbourg- ASTU actions citoyennes interculturelles – ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France) – MRAP-Strasbourg (Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples) – Attac Strasbourg- La fédération du Bas-Rhin du PCF – Parti Socialiste Fédération du Bas-Rhin, GU67/Front de Gauche,  NPA 67, EELV Alsace, MJCF 67 , la Gauche Anticapitaliste, Latcho Rom Strasbourg, ATIK (Confédération des Travailleurs de Turquie de l’Europe), UNEF Strasbourg, UDEES, REDD (Düsünsanatkolektifi), Strasbourg demokratikkadinplatformu (Initiative femmes de Strasbourg ).